Histoires sans fin
Bienvenue sur le forum d'histoires sans fin....
venez jouer avec les mots, nous avons besoin de vous pour faire vivre ce forum.

ARWEN

Histoires sans fin

La Communauté de la Plume! Ecrivons des histoires ensemble, faisons vivre les mots!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Histoire de vacances   Lun 24 Mar 2014 - 20:47

Ce que je vais conter là est une petite histoire d'une page et demi (seulement ^^) que j'ai écris pendant mes vacances au ski (en écoutant An Pierlé, Mansfield Tya, Shannon Wright, Silvia Perez Cruz et... Grixis (bien que ce soit très différent Razz ) ) :
Ps: Le début est assez étrange
Ps2 : C'est la première histoire que j'écris à la première personne
Ps3 :Aucun des protagonistes me ressemblent
Ps4 : Arrêtons là avec toutes ces consoles lol!

Au fond, suis-je vraiment le "gentil"? Certes, je suis séduisant, et souvent courtois ainsi qu'absolument pas rancunier mais je suis également sournois, fourbe, impulsif et hautain. Ce qui me différencie des "méchants" ? Mes idéaux... Je me bats pour ce monde, pas pour moi-même. Enfin, je crois...
Sans doute est-il lui aussi en train d'écrire un roman, se leurrant naïvement sur la place qu'il devrait avoir dans l'histoire. Ou peut-être qu'il a raison ; il faut dire que j'ai oubli de préciser que j'étais turpide voire carrément extrémiste. Je suis juste certain que son but me semble maléfique.
Toujours est-il que j'étais en pleine séance d'écriture lorsque l'on m'a interrompu. Pourtant, entrer dans ma chambre sans permission ne faisait pas partie des droits de la population. Et j'étais bien mal luné, ce jour-là.
Enfin bref, après avoir remarqué mon regard assassin - et la lame étincelante de mon épée venue le châtier pour son impudence - il se figea. Ses yeux verts tournèrent au gris et son visage vieillit de vingt ans d'un coup, lui donnant l'air d'un quadragénaire. J'adorait cette expression mais ne put en profiter. Tout de suite, il fit une révérence si rigide qu'il avait l'air d'un "V" à l'envers. Puis il s'enfuit. Mais encore une fois, je n'avais ni envie de hurler ni envie de courir à travers le palais. Et je n'allais quand même pas me taper les archives. Cela lui sauva la mise.
La journée commençait très mal, surtout que j'allais avoir une réunion avec un haut dignitaire de ce palais : Slar. Le pauvre n'avait jamais ses rendez-vous le bon jours et me voyait toujours du pire aspect. Si je n'en ressentais pas que du désintérêt, je pourrais presque éprouvé de la compassion.
Jetant la paperasse par terre, je m'installa confortablement dans mon fauteuil, regardant paresseusement le grand tabouret à trois pieds derrière le bureau. J'entendais déjà la voie du noble :
-Laissez moi passer, j'ai un rendez-vous avec le roi Kalko.
Cela voulait dire qu'il y avait quantité de gardes derrière la porte. Je me demanda sans chercher la réponse la façon dont le jeune homme aux yeux verts avait pu entrer. Pour ne pas perdre mon temps et pour ne pas user mes cordes vocales, je lâcha un léger :
-Qu'il entre.
La porte d'ébène s'entrouvrit et laissa passer un petit bonhomme au crâne encore bien garni, quoique quelque peu grisonnant. Il était drapé d'une étrange robe violette, lui donnant un air monacal. Il eut du mal à se hisser sur le tabouret, manquant de se casser la figure. Je cacha du mieux que possible mon hilarité empreinte de colère.
-Bon, pourquoi avions-nous rendez-vous ? demandai-je.
-Vous ne vous rappelez plus ? fit-il de sa voix criarde.
Ca y est, il m'énervait. Il afficha un air incrédule qui me calma légèrement.
-Non, évidemment. Je m'empressai de vérifier que ce n'est pas votre cas. Mais, je change un peu de sujet, on y reviendra ; avez-vous vu un jeune homme au regard anis ?
-Justement, c'est ça notre sujet.
Cela me mis hors de moi, sans pour autant que je le dévoile. A ses yeux, j'étais sûrement un imbécile. Il enchaîna :
-Ou plutôt , nous voulions parler de son comportement inadmissible.
Ce jeune homme commençait à être intéressant, finalement.
-Il se comporte comme s'il ignorait toutes les règles de notre société et ose même nous tutoyer quand nous le faisons. Un tel outrage est inqualifiable !
Sans le vouloir, Slar venait de me faire éprouver de l'empathie envers ce pauvre garçon. S'il avait réussi à échapper si longtemps aux couteaux du noble, malgré ses actes, c'est qu'il devait être forcément intelligent. Et il n'aurai pu oublier les règles de notre société. Il venait donc de Slyce (et oui ^^ ), le pays où tout être était libre en droit. Oui, j'ai bien dis tout être. Je raconta ma déduction.
-Raison de plus pour l'occire, s'énerva mon interlocuteur. C'est un ennemi !
Le jeune homme avait vraiment dû pousser Slar à bout. C'était un homme au sang froid et voilà qu'il s'excitait ! Mais bon, pour une fois que quelqu'un de divertissant était dans cette ville, je n'allais pas le tuer !
-Excusez-moi, mais je ne peux faire ça.
Cet homme était un antidote contre ma colère. Je ne pouvais même pas le laisser partir.
-D'autres question ? rajoutais-je.
-Non, fit-il sans gâcher sa déception.
Il se leva.
-Au fait, je vous invite à ma séance de chasse, dis-je.
Sans lui prêter plus d'attention, je le suivi jusqu'au palier de la pièce puis demanda aux gardes s'ils avaient vu l'étranger. Un sous-lieutenant me répondit qu'il était allé au parc, se mélangeant à la plèbe. J'y allai en prenant garde à éviter tout contact avec qui que ce soit (seul point commun avec moi Razz (mais pas pour la même raison ^^ )). Quand je le vis, je m'adressa à lui.
-Vous n'êtes plus en colère, s'enquit-il.
Sa voix était claire et aiguë, ses traits, juvéniles.
-Oh, je ne suis pas rancunier, t... vous savez.
Il parut rassuré.
-Je comptais juste vous inviter pour ma séance de chasse, cet après-midi.
Ce qu'il pensait était clair dans ses yeux, il était à la fois honoré et terrifié.
-Vous êtes le roi ? s'enquit-il.
-Oui, c'est moi.

(la page et demi n'est pas encore finie (toujours pas : j'écris petit grin ), je fais la suite ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de vacances   Lun 24 Mar 2014 - 21:21

L'inquiétude commençait à l'emporter. Les gens autour, n'ayant rien perdu de la conversation, s'approchèrent. Je dû leur promettre qu'un jour je les inviterai. Ma réputation de tyran - je m'étais donné tant de mal pour l'acquérir - était dès lors annihilée.
En voyant la populace, le jeune homme reprit confiance. Dommage. L'expression qu'il avait portée - puis ôtée tel un masque - lui allait si bien.
Je rentrai au palais. Il m'accompagna. Je remarqua évidemment l'intérêt que les jeunes femmes avaient pour lui, bien qu'il soit d'une beauté raisonnable. Cela venait sûrement de son regard. Il était si expressif et si mystérieux. C'en était envoûtant.

Encore une fois, le repas fut délicieux. Mais ce n'était pas assez. Cela manquait cruellement de viande. Je n'osai pas m'en plaindre, car selon eux j'étais le fautif. Leur première tradition consistait à faire en sorte que seul le roi puisse chasser. Mais je préférai les bêtes à mes proches, alors je n'y allai jamais.

Deux heures après, j'enfila mon manteau de fourrure (ce n'est pas la seule contradiction ^^). Dehors, c'était la canicule mais j'étais extrêmement frileux, si bien que même en hiver tout le palais sentait la sueur des gardes et des nobles. Mon odorat avait alors appris à s'absenter constamment.

Je m'approcha de ma "suite". Elle était constituée du jeune homme aux yeux anis, sans oublier Slar, ainsi que de deux prisonnier de guerre, d'un paria et d'un autre étranger. Et il y avait aussi deux hétaïres. Non pas que leur métier m'intéressait. Il s'agissait juste de rassembler des gens ne respectant pas les traditions idiotes de ce pays, exception faite du haut dignitaire. Celui-ci posait son regard furieux sur moi et les deux étrangers. Les deux femmes papotaient. Les otages regardaient leurs poignets, ébahis. Et l'ermite se plaça à l'arrière, en écoutant la nature.
-Ainsi vous venez de Slyce, dis-je.
Il me fixa de ses yeux verts clairs. Encore une fois, la réponse était limpide.
-Vous êtes imprudent. Dire que vous venez du royaume ennemi...
Il ne cilla pas. Mais à mon souvenir, le roi de Slyce était aimable et aurait pu être un bon ami dans d'autres conditions. Il prit enfin la parole.
-En fait, je suis ici pour trois raison. La première étant mon intérêt pour le voyage. En sachant cela, mon roi m'a prié de vous transmettre un demande d'armistice avec comme unique condition la libération des prisonniers des deux camps.
Ce jour-là, j'avais envie d'accepter. Sans réfléchir, je dis :
-J'accepte, mais par pitié, dites-lui de ne relâcher que les soldats. Pas les nobles.
Je reporta mon regard sur Slar. Puis je revins vers mon interlocuteur.
-Au fait, quelle est la troisième raison ?


(Voilà, j'ai fini. Vous me direz si vous voulez que je continue ^^ (ainsi que vos avis Very Happy ))
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de vacances   Jeu 3 Avr 2014 - 20:07

Il ne semblait pas apte à me le dire maintenant (déception Razz ). Je le laissa alors seul, en lui ajoutant mesquinement que Slar avait des excuses à lui dire. Je me serai délecter de leur spectacle si l'une des deux femmes ne m'avait adressé la parole.
-Eh vous ! cria-t-elle.
-Oui, répondis-je.
Je fus sidéré par un tel manque de respect puis je me souvins de quel milieu elle venait. Je l'observa attentivement et elle dût s'en rendre compte. Le teint bariolé, ses yeux bleus ressortaient d'autant plus. Elle avait le visage des gens décidés et prêts à tout.
-Vous êtes le roi Kalko, n'est-ce pas ?
-Oui, et vous ?
Elle fut étonnée de mon vouvoiement. Ce n'est pas par respect que je le faisais, mais juste pour que l'étranger ne se sente pas supérieur. Cela aurait pu le rendre orgueilleux.
-Je me nomme Almea. Almea Grisever.
Son nom exotique et son teint trahissait ses origines. Elle venait à coup sûr des îles Flav.
-Que vouliez-vous savoir ? demandais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de vacances   Sam 12 Avr 2014 - 12:29

-Je me demandais juste... Pourquoi m'avez-vous invitée à cette chasse ? Pour ma profession ?
-Non, pas du tout ! Mais je suppose que vous êtes peu attachée aux traditions. Et il se trouve que je n'aime pas chasser, je le fais par nécessité. Donc, j'avais dans l'idée que ce soit vous qui teniez l'arc, par exemple.
-Mais vous n'ayez pas peur qu'il y ait des fuites ?
-Les trois étrangers ne sont pas au courant de nos traditions, donc de ce point de vue là, non. Les ermites vivent seuls, personne ne viendrait leur demander quoi que ce soit. Et dans votre cas à vous deux, - il désigna l'autre femme - ce n'est pas vraiment pour des renseignements que l'on vous paye. Et vous n'allez pas trahir quelqu'un qui vous traite enfin comme vous le méritez.
Elle me regarda l'air perplexe.La dernière phrase que j'ai dite ne devait pas lui convenir. Il est vrai que j'y ai introduit une double interprétation. Et contradictoire qui plus est. Elle cessa de s'intéresser à moi et revint aux côtés de sa compagne. On avait déjà parcouru une bonne distance mais ce n'était pas suffisant. Il fallait que l'on soit éloignés de toute ville. Et nous avions du temps, une chasse durant cinq jours. J'avais l'habitude de passer par la forêt d'Yglavor mais je commençai à en avoir assez. La voir chaque mois devenait lassant. Je choisis donc de passer par le désert mauve. Il s'agissait d'un désert froid.
La légende - j'ai d'ailleurs prit le soin de la vérifier - dit que ce désert était rempli de mille huit-cent treize pierres mauves, une devenant rouge chaque semaine. Une fois toutes les pierres devenues écarlates, l'étendue de sable se colorait en violet et devenait un gigantesque portail vers un second monde, ne durant qu'une semaine. Puis tout recommence. Je me surpris à espérer que cela m'arrive, mais je n'avais même pas une chance sur mille que ce soit le cas. La banalité de ma vie m’oppressait et j'avais besoin d'en sortir. Même au péril de ma vie et de d'autres vies.
Revenir en haut Aller en bas
Arwen
Sorcière
avatar

Nombre de messages : 5712
Age : 64
Localisation : Liège
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Histoire de vacances   Dim 13 Avr 2014 - 10:54

yeah  j'aime bien, continue. Un conseil : te relire (ou écrire sur Word d'abord) :)

_________________
Ná Elbereth veria le, ná elenath dín síla erin rád o chuil lín. Im Arwen.
Telin le thaed. Lasto beth nîn, tolo dan nan galad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiressansfin.forumzen.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de vacances   Mer 30 Avr 2014 - 18:41

Nous continuâmes notre marche. Je décidai de dormir à la lisière du désert afin de ne pas avoir trop froid. Car j'aimais bien le contact avec le sable, je montai ma tente dessus. Le jeune homme aux yeux anis s'installa à côté de moi. Afin d'être éloigné de lui, Slar se posa sur la terre. Les autres ne définirent pas d'emplacement précis pour leurs tentes et se placèrent aléatoirement. Nous mangeâmes lentement puis nous couchâmes.
-Bonne nuit, criais-je.
J'eus cinq réponses. Je remarquai avec joie que personne ne ronflait, et put m'endormir assez rapidement. Malgré le peu de confort, j'avais quand même passé un bon début de nuit.
Je fus réveillé en heurtant violemment le sol. Au début je ne compris pas, puis je fit le lien avec la prophétie du désert. Ainsi j'étais dans une nouvelle dimension... Je me rassurai en me disant que je ne devais pas être seul. D'après l'emplacement des tentes, Almea et le jeune homme étranger avaient été engloutis par le portail. Je sortis de ma tente et en vit deux autres.
Une voix de femme dit :
-Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce qui se passait...
Je voulais répondre mais quand j'aperçus le ciel, mes mots s'ôtèrent de la bouche. C'était là, à une dizaine de mètres de haut que ce trouvait notre porte de sortie. Et nous étions dans une plaine.


Dernière édition par Xysle le Mer 30 Avr 2014 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires sans fin :: Au fil des mots :: Nos créations littéraires-
Sauter vers: