Histoires sans fin
Bienvenue sur le forum d'histoires sans fin....
venez jouer avec les mots, nous avons besoin de vous pour faire vivre ce forum.

ARWEN

Histoires sans fin

La Communauté de la Plume! Ecrivons des histoires ensemble, faisons vivre les mots!
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les bienfaits de l'ail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arwen
Sorcière
avatar

Nombre de messages : 5712
Age : 64
Localisation : Liège
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Les bienfaits de l'ail   Mar 29 Jan 2013 - 13:08

.


LES BIENFAITS DE L'AIL

On vante ses mérites depuis des millénaires. A la fois plante alimentaire et médicinale, l’ail soigne de très nombreuses maladies et peut être utilisée de mille manières.

Dans l’Antiquité, les Grecs en faisaient une consommation effrénée. Même s’ils l’appelaient « la rose puante », à cause de son odeur forte et soufrée, ils l’employaient couramment comme tonique, diurétique, vermifuge. Ils l’absorbaient pour soigner l’asthme, les maladies de la peau, les douleurs dentaires. Dans l’Odyssée, le Dieu Hermès recommande à Ulysse de prendre de l’ail pour se prémunir contre les méfaits de Circée, la magicienne, qui transformait les hommes en pourceaux ! Plus près de nous, on raconte que notre bon roi Henri IV fut baptisé avec une gousse d’ail, comme d’ailleurs à l’époque tous les enfants de Gascogne.

Mode d’emploi d’une plante indispensable !

La recherche a le plus souvent confirmé ces connaissances ancestrales. Elle a même donné à l’ail de nouvelles lettres de noblesses. Un des composants de la plante, l’alicine, est efficace contre les mycoses des pieds, et on a découvert dans l’ail des substances anti-cancéreuses. L’ail est aussi une plante essentielle du système circulatoire. Il évite l’excès de cholestérol et soulage l’hypertension. Il favorise ainsi la circulation sanguine générale et la micro-circulation cérébrale. La liste pourrait encore être longue…
Pour le maintien de la santé, il faut donc mettre l’ail au menu de tous les jours. Vous pouvez, certes, l’intégrer à votre alimentation : vos salades, vos plats cuisinés...

Quelques idées … :

-En tartines : Il suffit de faire griller une tranche de bon pain de campagne, assez épais, puis de la frotter, toute chaude, avec une gousse d’ail et de l’arroser d’un filet d’huile d’olive. C’est délicieux, même pour le goûter des enfants, car c’est une préparation vermifuge. Un conseil : ma grand-mère n’épluchait jamais la gousse d’ail avant de la frotter, pour lui conserver tout son arôme et toutes ses vertus.
-En décoction : comptez une tête d’ail pour un litre de bouillon de légume : laissez bouillir un quart d’heure environ. Buvez trois tasses par jour. Excellent pour les problèmes circulatoires et comme antiseptique intestinal.
-En teinture : laissez macérer pendant trois jours une gousse d’ail dans un petit verre d’alcool. Prenez ensuite 20 gouttes par jour, mélangé à une infusion de sauge ou de mélisse. Excellent contre l’hypertension.
-En vin d’ail : mettez une tête d’ail dans un litre de bon vin rouge, chaud, et laissez macérer deux jours. Prenez ensuite un verre par jour. C’est un formidable tonique, efficace aussi contre les fièvres modérées.
-En vinaigre d’ail : faites macérer pendant 10 jours 4 ou 5 gousses d’ail râpées dans un-demi litre de vinaigre. Filtrez puis utilisez ce mélange pour désinfecter les plaies.

-Cultivez votre ail vous-même!

Si vous avez un coin de jardin, même minuscule, vous pouvez cultiver vous-même vos pieds d’ail : la plante adulte atteint environ 50 cm de hauteur et s’étale peu.
• Il faut planter les germes des gousses (les caïeux) entre octobre et mars.
• Placez les pointes en l’air, près de la surface (2 à 3 centimètres), et espacés de 10 à 15 centimètres.
L’ail préfère les sols légers, assez perméables, même les sols calcaires.
• Fumez la terre plusieurs mois avant de planter, car l’ail n’aime pas les fumures récentes.
• N’arrosez pas trop, car il n’affectionne guère l’humidité.
La récolte se fait à partir du mois de juin et tout au long de l’été.
La meilleure variété : l’ail rose « Rose Lautrec », qui se conserve mieux que l’ail blanc.
• Après la récolte, nettoyez les têtes de la terre qui les recouvre et faites-les sécher tête en bas, à l’ombre et au sec.

-Chassez l’odeur!

Même lorsqu’on aime le goût de l’ail, il arrive qu’on s’abstienne d’en prendre à cause de l’odeur caractéristique que cette plante confère à l’haleine. Il existe quelques manières simples de se débarrasser de ces effluves buccales gênantes :
• Á Mettez-vous sur la langue quelques gouttes d’huile essentielle d’angélique ou de menthe poivrée.
• Á Mâchez quelques feuilles de cerfeuil ou de persil.
• Á Croquez quelques grains de café.
• Et si vraiment vous n’aimez ni le goût de l’ail, ni son odeur, vous pouvez toujours le consommer en conditionnements modernes : gélules ou comprimés !

Résumé :
Antiseptique, anti-inflammatoire, anti-cholestérol, antioxydant, antiallergique et même… aphrodisiaque (mais là, gare à ses effets « tue l’amour » sur l’haleine) l’ail serait-il un remède miracle ? Apparu voici plus de 5.000 ans dans les steppes d’Asie centrale, il était utilisé comme antipoison dans la Rome antique. Depuis, son succès ne s’est jamais démenti.
Les multiples bienfaits de l'ail
Grâce à ses acides phénols, l’ail agit comme un antiseptique puissant du système digestif et de l’appareil respiratoire. Son effet fluidifiant sur le sang, sa capacité à dissoudre les petits caillots freineraient l’évolution de l’athérosclérose. Par ailleurs, ses principes actifs soufrés dilateraient les artères coronaires, contribuant à prévenir l’angine de poitrine. Consommé régulièrement, il aiderait à prévenir le cancer de l’estomac et serait efficace contre les vers intestinaux. Et naturellement mais est-il utile de le préciser, il fait fuir les vampires !
Attention à l'excès !
Attention néanmoins aux excès. Consommé en trop grandes quantités, l’ail peut entraîner des brûlures gastriques. Et même en applications locales, le « remède » n’est pas anodin et peut provoquer des nécroses localisées de la peau.




















_________________
Ná Elbereth veria le, ná elenath dín síla erin rád o chuil lín. Im Arwen.
Telin le thaed. Lasto beth nîn, tolo dan nan galad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoiressansfin.forumzen.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les bienfaits de l'ail   Dim 2 Fév 2014 - 12:57

Bon, oublie ce que j'ai mis sur le post de l'oignon, j'ai trouvé idem pour l'ail !! Suffisait de chercher !
Revenir en haut Aller en bas
 
Les bienfaits de l'ail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bienfaits de la Musique
» Les Bienfaits de l'aspirine
» Les bienfaits de l'apéro ...
» le miel et ses bienfaits
» Les bienfaits de l'art sur notre cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires sans fin :: Bien-être :: Remèdes naturels-
Sauter vers: